Désignée destination émergente dans le monde pour 2021 par TripAdvisor, la Martinique entend demeurer le premier choix touristique des Français.

La Martinique île aux fleurs appelée Madinina…

La Martinique l’île aux fleurs dite Madinina attire des centaines de milliers de touristes. C’est en raison de sa diversité incroyable. Ses grandes étendues de sable blanc, comme ses criques cachées, sont autant d’atouts qui séduisent. Une île plurielle parcourue par des dizaines de rivières avec une région nord montagneuse et volcanique qui séduit les amateurs de randonnées.

De plus, Le patrimoine architectural ajoute à ce cadre idyllique. La ville de Saint-Pierre en est l’emblème. « C’est notre Pompéi des Antilles, longtemps considéré comme le petit Paris des Caraïbes », rappelle François Baltus-Languedoc, directeur général du comité martiniquais du tourisme (CMT). Qui fait du développement touristique du nord une priorité. Un véritable plan d’action est déjà dans les cartons pour promouvoir l’ex-capitale Saint-Pierre comme destination à part entière.

Entièrement rénovées, les distilleries sont devenues l’objet de visites culturelles. Le rhum martiniquais et son appellation d’origine contrôlée (AOC), unique au monde, est un ambassadeur touristique à part entière, qui fait la part belle à la culture. Comme à la Fondation Clément où l’art contemporain s’est imposé au coeur de la distillerie. Des expositions dignes du Centre Pompidou, avec lequel la fondation a scellé un partenariat, y sont proposées.

Demain, la Transat Jacques Vabre, apportera de “l’eau au moulin” à la martinique ile aux fleurs.

La Martinique c’est aussi la cathédrale de Fort-de-France et la bibliothèque Schoelcher, oeuvres d’élèves de l’incontournable Gustave Eiffel. «Il n’est pas commun de trouver une telle richesse patrimoniale et architecturale aussi bien protégée et mise en valeur dans les petites Antilles », souligne François Baltus-Languedoc.

L’entrée de la yole, la célèbre embarcation martiniquaise, au patrimoine mondial immatériel de l’Unesco, renforce cet héritage. Deux autres candidatures, portant sur la biodiversité pour l’une et sur la Montagne Pelée et les pitons du Carbet pour l’autre, devraient accentuer encore l’attractivité touristique du territoire.

L’accueil de la Transat Jacques Vabre, en novembre prochain, marquera un point d’orgue de la relation entretenue par la Martinique avec le nautisme. L’activité croisiériste, actuellement en berne, n’est pas oubliée pour autant. Au contraire, la saison 2022 se prépare déjà avec la volonté pour le CMT de se concentrer sur l’accueil de bateaux de luxe de plus petite taille. « La Martinique est une île authentique. Ce qu’illustre notre slogan : Vous êtes venus pour nos plages, vous êtes repartis avec des amis », résume le directeur du CMT.

« L’hébergement hôtelier ne représente que 20 % des logements touristiques. Le but est donc de redynamiser ce secteur en termes de qualité et d’authenticité à taille humaine », expose François Baltus-Languedoc. « Quand les touristes pourront de nouveau voyager, en plus de la sécurité sanitaire, ils seront assurés ici d’être dépaysés tout en restant en France”.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.